photo article l'économiste
21 juillet 2016

Ouverture d’un Career Center à l’ENSA de Tanger

 

Un Centre de carrière pour l’Université Abdelmalek Essaadi

Par Ali ABJIOU Edition N°:4794 Le 14/06/2016 | Partager  

Le Career Center vient d’ouvrir ses portes à l’Ensa à Tanger

Il cible les futurs lauréats de l’université et vise à améliorer leur employabilité

La CGEM ravie de l’initiative

Le Career Center se démarque par une décoration osée qui contraste avec le rigorisme architectural de l’université. Destiné aux jeunes, il devra les préparer à l’entrée dans le monde du travail (Ph. Adam)

Le Career Center de Tanger, on le remarque de loin. Avec ses couleurs bariolées et sa décoration très attractive il contraste bien avec l’architecture traditionnellement blanche des bâtisses de l’université. Normal, leur rôle n’est pas le même. Pour le Centre de carrière, «il ne s’agit pas de former mais plutôt d’améliorer l’employabilité des jeunes en travaillant sur les soft skills», explique en effet Dana Mansouri, directrice de l’Usaid pour le Maroc. Hébergé au sein de l’Ecole nationale des sciences appliquées de Tanger sur le campus Boukhalef, le Career Center offre de nombreux autres services comme un bilan d’orientation, des cours de préparation à l’emploi, des informations sur les secteurs porteurs et une mise en relation avec les employeurs à travers des programmes de stages et d’immersion dans l’entreprise entre autres. Ce centre est conçu comme un espace d’échanges entre tous les acteurs du marché du travail: entreprises, jeunes, établissements de formation, agences de recrutement, services publics, associations et fédérations d’entreprises. Il a même une déclinaison sur le web avec une plateforme en ligne: www.careercenter.ma qui offre au plus grand nombre et de manière virtuelle les principaux services des centres physiques. Le besoin est là pour ce type d’initiatives, c’est un fait. «Il ne suffit pas de préparer les jeunes au savoir-faire, il faudra aussi leur apporter un complément pour améliorer leur insertion dans le monde du travail», indique Houdaifa Ameziane, président de l’Université Abdelmalek Essaadi. Même son de cloche auprès des opérateurs. Pour la CGEM, le centre devrait aussi aider à resserrer les liens entre le monde de l’entreprise et celui de la formation en posant des passerelles entre les deux, comme l’indique Salaheddine Sabik, président de la Commission sociale, de l’emploi et de la formation professionnelle à la CGEM Nord. En effet, l’implication des employeurs est primordiale pour assurer le succès et la pérennisation de cet établissement, note Sabik. Il semble toutefois difficile à assimiler que le taux de chômage des diplômés de l’université dépasse les 20%, soit quatre fois plus que celui des sans diplôme, un phénomène sur lequel la responsabilité de tous est interpellée.
A noter que le Career Center de l’Université Abdelmalek Essaadi est l’un des six centres pilotes que le programme Usaid du même nom compte ouvrir à Casablanca, Marrakech et Tanger et ce, dans trois universités et trois centres de formation professionnelle. Ce programme vise à renforcer l’employabilité de 100.000 jeunes à l’horizon 2019. Il est conçu par l’Usaid en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres et le ministère de l’Education et de la Formation professionnelle.